Le club de Judo = lien social

Le club de Judo = lien social

12 février 2021 Non Par Bock1968


Le lien c’est d’abord un rapport entre les personnes basé sur l’affection, la relation, l’affinité ou la fraternité.

Le lien social désigne l’ensemble des relations qui unissent des individus faisant partie d’un même groupe social. L’homme est fait pour vivre en société avec le sentiment d’appartenir à un groupe en partageant des valeurs communes leur permettant d’acquérir une identité sociale.

Le judo est un lien social choisi avec d’autres car cette incapacité à subvenir seul à ses besoins pousse chacun à s’associer à des partenaires.

Le club de judo de par sa culture a toujours manifesté ce lien par l’esprit qui l’anime et les principes qu’il fait appliquer à ses adhérents.

Ces liens sociaux se manifestent dans le club par :

La pratique entre ses adhérents et l’entraide aussi dans la vie de tous les jours, la compétition et la satisfaction d’appartenir à une identité, l’organisation de stage en France et à l’étranger
Mais ces liens sociaux ne doivent pas se limiter au microcosme du club, ils doivent pouvoir s’exporter par des manifestations pour des œuvres caritatives Téléthon, aide à des écoles de judo en pays sous-développé, don du sang, audio description pour les non-voyants sur des manifestations ou gala de judo, aide du club au judo des handicapés moteurs et mentaux.
Beaucoup de clubs associés à leur professeur se reconnaîtront dans ces actions. J’ai eu la chance d’appartenir pendant plus de quarante ans à un grand club le judo club du Rhône dirigé par Bernard Midan puis Romain Pacalier dont le nombre d’adhérents autour des années 60 atteignit 1200 et qui tissa un tissu social auprès des écoles , des associations et des habitants de ce quartier populaire de la Guillotière à Lyon .
Durant les années 50/60 certains venaient simplement se doucher les appartements ne possédant pas tous une douche.
Chaque année les enfants des écoles du quartier avaient des invitations gratuites pour le gala du club qui remplissait les 5000 places du Palais des sports de Gerland.
Le Bal du judo au célèbre Palais d’hiver avec les nombreuses invitations du club qui ne réunissait pas seulement des Judokas a vu J.Hallyday, les Chaussettes Noires, les Chats Sauvages et de nombreuses vedettes pendant de nombreuses années.
Je me souviens avoir personnellement été sollicité avec d’autres partenaires de tapis pour distribuer la soupe aux sans abris dans les caves de l’église Saint Pothin.
Il est probable que j’oublie de nombreuses actions mais tout ceci prouve que le club n’est jamais resté refermer sur lui-même et dans son univers. Il ne s’est pas dérobé devant la mission dont il s’était investi.


Nous devons reconnaître que lorsque nous avons poussé pour la première fois la porte du dojo tout ce côté social de la pratique n’apparaissait pas.
La société a changé le judo aussi, les « dojo » disparaissent au profit des salles de sport c’est dommage car beaucoup venait y chercher une rencontre, une opinion, un partage, à toute heure.
Bernard GIRERD 7ème Dan